Pilotes de barre franche EV100 Tiller et ST 2000

 




EV 100 Tiller

Le ST2000 ayant rendu l'âme, nous décidons de le remplacer par un nouveau Raymarine.
Je vais malgré tout le réparer et le conserver en secours (j'ai laissé la prise en place). 
Satisfait  par ce pilote, en fonction depuis 2010, mais sa faiblesse due au manque de fin de course ne se prête pas à l'utilisation intensive.
  • Poussée (kg) : 77
  • Vitesse  : 4.5'
  • Déplacement (kg) : 4500
Juillet 2014, choix de l'EV 100 plus puissant, plus rapide et semble convenir à la longueur et au poids du bateau.
  • Poussée (kg) : 84
  • Vitesse  : 3.3'
  • Déplacement (kg) : 6000
L'installation des éléments sont faciles à mettre en place, mais il faut réfléchir pour l'implantation du pupitre de commande, du calculateur, du compas, des différentes prises SeaTalk et le branchement des nombreux cables.
Ne pas placer le calculateur et le compas de référence cote à cote, éviter les masses métalliques à proximité du compas.
Choisir un emplacement pas trop éloigné du pupitre de commande ( P70) et du vérin.

Quelques heures de navigation auront été nécessaires pour que le calculateur enregistre tous les paramètres. Aucun réglage ni de tour à 360° a effectuer. 

( L'unité de puissance robuste du EV-100 Tiller en fait le pilote de barre franche idéal pour les bateaux ayant un déplacement jusqu'à 6000 kg. livré avec pupitre de commande toutes fonctions P70. Intègre le nouveau capteur Evolution, autoadaptatif. Ce capteur 9 axes, 3D permet au pilote de s'autorègler. Il facilite l'installation et évite les paramétrages compliqués ).
  • Contrôle permanent précis du cap, du tangage et du roulis et des lacets permettant ainsi au pilote automatique de prendre instantanément en compte les conditions de navigation et les modifications de la dynamique du navire.
  • Souplesse des options d'installation. Pose sur ou sous le pont.
  • Connectivité SeaTalk simple et directe au pupitre de commande et calculateur du pilote automatique.
  • La technologie de capteur transistorisé offre une précision dynamique inférieure à 2 degrés quelles que soient les conditions de navigation.

Après essais dans quelques conditions de vent, de mer et d'allures, nous sommes satisfaits du maintient de cap précis, pas de louvoyage, y compris au vent AR sous Spi. 
Trois réglages possibles, les mouvements du bateaux sont bien anticipés sur les positions : 
  - Loisir, la trajectoire est un peu moins rigoureuse et moins d'anticipation mais suffisante par mer plate. 
  - Croisière, la trajectoire est plus rigoureuse par mer agitée.  
  - Performance, elle peut être utilisée dans des conditions extrêmes et dans ce cas le vérin travaille sans interruption.



Vérin de barre et pupitre de commande




Calculateur 3D et capteur 9 axes


Compas de référence

La station de base de la télécommande S100 (boitier gris) est cachée par le compas


Prises et cables SeaTalk


Implantation







ST 2000


 Après le départ de La Rochelle, le pilote Raymarine ST 2000 ne tenait pas le bateau sur sa trajectoire, pourtant la mer était plate avec peu de vent, l'installation faite par le chantier ne convenait pas, de plus le vérin sautait de la rotule.




J'ai donc ajouté un piédestal  (hauteur 38 mm) sur le banc,  et une équerre sur la barre, pour positionner le pilote horizontalement il suffit de relever un peu la barre.
 
                      
 Peu de louvoyage au vent et houle (3/4 m)  AR et quelques bonnes rafales.Le montage est plus stable et répond bien lors des virements de bord (gage de sécurité en solitaire)





 N'ayant pas trouvé la longueur idéale de rallonge de vérin, j'ai effectué un perçage (diam de la rotule 6,8 mm) sur un embout d'origine. La course babord / tribord doit être identique.







Modifications de l'ensemble pour poser un stick télescopique.









(Cliquer sur les liens)








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire